AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 INCARCEREM VITAE Ϟ hp, virus affectant la magie, état d'urgence, canada, mature

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
oh my universal
Messages : 67
Date d'inscription : 21/09/2016
Localisation : Paris

MessageSujet: INCARCEREM VITAE Ϟ hp, virus affectant la magie, état d'urgence, canada, mature   Ven 23 Sep - 19:45

Bonjour, bonsoir c'est avec émotion et fierté que je viens vous présenter un tout nouveau projet que je monte avec Kazaar, Wiise, andahar., Luiyna, Svenja et Sunshinecat.  

Ce forum est un dérivé Harry Potter plus sombre et mature avec une intrigue politique et sociétale !
Le monde sait pour les sorciers mais il y a quelques années un virus a touché le monde sorcier dans la ville d'Ottawa, les privant de leur don et se répandant à une vitesse folle. Suite à la propagation de ce virus, attaquant le sang magique, les autorités non-maj et les autorités sorcières ont décidé de passer un accord. Ne sachant comment le virus se propage, un état d’urgence a été instauré. Les sorciers ont eu l’interdiction de quitter le territoire et, devant vivre sous l'autorité des non-maj, il a été décidé d'asservir les sorciers pour s'assurer un contrôle total de leur personne et de leurs mouvements.

Je vous laisse ci-dessous la fiche projet que vous puissiez vous faire une idée de l'ambiance du forum




N'hésitez pas à commenter et à poser des questions, on attend énormément vos retours pour nous aider à peaufiner notre projet !

Avatars retenus :
Alysha Nett (Tatsuki)
Emeraude Toubia (Cheap Thrills)
Margot Robbie (Luiyna)
Chris Wood (Little Angel)
Hayden Christensen (Margot)
Jack Falahee (Chikita)
James Mcavoy (Kazaar)
Joseph Morgan (Svenja)
Matthew Daddario (Khâl)
Matt Bomer (Wiise)
Michael Fassbender (Sunshinecat)
Rami Malek (Andahar)
Tom Welling (Golden`Lies)
Naomi Watts
Dominic Sherwood
Harry Lloyd
Ian Somerhalder
Jamie Dornan
Nico Tortorella
Nikolaj Coster-Waldau
Tom Hardy
Wes Bentley
Will Higginson

Et pour nous soutenir un petit badge :



Code:
[url=http://ohmyrpg.forumactif.org/t923-avis-incarcerem-vitae-hp-virus-etat-d-urgence-canada-mature][img]http://imagizer.imageshack.us/a/img921/1479/kSpG0n.png[/img][/url]

N'hésitez pas à me mp si vous voulez réserver un avatar et dites-nous si vous souhaitez être prévenus aussi

Prévenus :
Khâl
Bleed Like Me
Little Angel
Chikita
Cheap Thrills
Tatsuki


Dernière édition par Golden`Lies le Sam 1 Oct - 14:13, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
oh my universal
Messages : 67
Date d'inscription : 21/09/2016
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: INCARCEREM VITAE Ϟ hp, virus affectant la magie, état d'urgence, canada, mature   Ven 23 Sep - 19:46

Je me permets de poster quelques annexes dans un second post, pour ne pas surcharger le premier, en espérant que ce ne soit pas considéré comme un up sinon j'éditerais si ça pose problème !

Voici donc quelques annexes que nous avons déjà écrites  

Chronologie a écrit:
Janvier 2005 : l’armée et les hautes instances du gouvernement en Amérique du Nord apprennent l’existence des sorciers. Le secret reste bien gardé.

Mars-avril 2005 : certaines disparitions de sorciers sont recensées en Amérique du Nord et on soupçonne l’armée d’organiser des expériences secrètes sur des cobayes non volontaires, mais aucune preuve ne filtre et ne permet de les mettre en cause directement.

Août 2005 : suite à de nombreuses naissances de sorciers dans des familles non-maj et des alliances entre non-maj et sorciers, les élites sorcières se réunissent dans un Congrès d’été et décident à l’unanimité de révéler leur existence à l’ensemble de la population, considérant que le mélange entre les deux communauté devient trop important pour que le secret soit désormais pertinent.

Fin août 2005 : les sorciers révèlent leur existence au monde via la télévision : les noms des sorciers ne sont pas connus mais désormais, les non-maj comprennent qu’ils ne sont plus seuls.

Septembre 2005 : les gouvernements du monde ainsi que l’ONU reconnaissent officiellement l’existence des sorciers. Les instances sorcières politiques sont également reconnues publiquement, ce qui engendre la démission de certains premiers ministres sorciers, notamment ceux du Canada et des USA, et la création de parlements sorciers restreints dans ces pays-là.

Novembre - Décembre 2005 : les premières discussions autour de collaborations actives entre gouvernement non-maj et autorités sorcières se mettent en place.

Février 2006 : les premières Autorités Sorcières (AS) voient le jour aux USA et au Canada. Elles constituent un semi-parti politique réunissant les voies des sorciers de chaque pays et deviennent l’interlocuteur politique privilégié à la fois pour la population sorcière et pour le gouvernement non-maj.

Août 2006 : Création d’un Conseil de l’Union Sorcière, réunissant tous les premiers ministres sorciers ou chefs de parlement du monde entier, qui décidera à l’avenir des grandes orientations politiques pour la communauté sorcière.

Début Septembre 2010 : Premier cas recensé atteint de la IV-168 (virus atteignant uniquement les individus magiques). Les autorités magiques ne prennent pas le cas au sérieux, pensant à un canular. Une semaine plus tard une demi-douzaine d’autres cas se présentent poussant les autorités magiques à se mettre à la recherche d’un antidote

Octobre 2010 : IV-168 frôle la centaine de victime, les autorités tentent d’étouffer les rumeurs avec l’aide du gouvernement pour éviter la panique.

Fin octobre 2010 : des mesures sont prises de concert entre l’armée et le gouvernement qui décident de mettre en quarantaine les sorciers touchés par la IV-168 : les individus touchés sont envoyés dans une base militaire qui ne laisse filtrer aucune information à l’extérieur.

Début décembre 2010 : Des manifestations de sorciers commencent à voir le jour, accusant les autorités de cacher des informations sur des sorciers malades mis en quarantaine. La maladie a déjà touché des centaines de sorciers, la base militaire n’est plus en état d’accueillir toutes les atteints. Des hôpitaux et des cliniques aux abords d’Ottawa sont réquisitionnés. Toujours aucun antidote en vue.

Février 2011 : Des émeutes éclatent face au nombre grandissant de sorciers atteints du IV-168 qui se comptent en milliers, malgré la mise en quarantaine des malades. Le chaos commence à se répandre dans les grandes villes canadiennes.

20 Mars 2011 : un attentat à Ottawa mené par des sorciers extrémistes voulant défier les autorités en place tue des centaines d’innocents, moldus et sorciers compris. L'État d’urgence est déclaré, l’armée envahit les rues d’Ottawa et réprime sévèrement les rébellions et manifestations.

31 mars 2011 : Les autorités mondiales, moldues et sorcières, accordent le droit au Canada de mettre en esclavage les sorciers afin de mieux les surveiller et les empêcher de répandre la maladie hors du Canada. Ottawa et le reste du pays étant encore sous le choc de l’attentat et l’armée étant encore en place, la mesure passe sans vague.

15 avril 2011 : Les Autorités Sorcières du Canada, corrompues, livrent le grimoire magique recensant tous les noms des sorciers aux autorités non-maj, en échange d’une liberté ‘relative’ pour ses membres.

25 juin 2011 : Quelques familles isolées réussissent à obtenir un deal avec les autorités. En échange d’une forte somme d’argent et d’un de leur proche livré en tant qu’otage, elles bénéficient d’une liberté toute relative. Ces ‘otages’ sont réduits en esclavage comme les autres, avec une puce spéciale afin de pouvoir les récupérer si jamais leur famille trahissait leur engagement.

14 août 2011 : l’esclavage des sorciers devient une loi officielle du Canada.

(Septembre 2016 : période d’ouverture d’Incarcerem Vitae.)

Annexe description de la société a écrit:
Avant la Révélation de 2005 :

La communauté sorcière est restée secrète durant plusieurs siècles et a refusé de se mélanger et se révéler aux non-maj, autant par intolérance que par souci de préserver le sang sorcier. Mais au fur et à mesure des décennies, les règles strictes de la communauté se sont assouplies, notamment avec des naissances de plus en plus nombreuses de sorciers cracmol : de plus en plus de familles non-maj ont été mises au courant de l’existence des sorciers. D’autre part, les liaisons entre sorciers et non-maj, autrefois strictement interdites, ont elles aussi été de plus en plus acceptées au sein de la communauté : le secret est devenu de moins en moins secret, justifiant en 2005 l’ouverture d’un immense Congrès international qui poussa la communauté sorcière toute entière à se décider pour révéler de manière officielle son existence au monde.
Cela dit, cette existence était déjà connue, de manière plus ou moins précise, par les hautes autorités des pays et les instances militaires : ces informations, classées top secrètes, n’étaient connus que des politiciens occupant un poste très élevé au sein du gouvernement et des plus hauts gradés de l’armée.
La révélation au monde entier a changé la donne, a obligé les hautes autorités des pays à modifier leurs plans et prendre en compte l’arrivée de cette communauté au sein de la vie politique publique de chaque pays.


Avant 2011 :

Avant l’apparition du virus, la société humaine en Amérique du Nord était équilibrée et une paix relative régnait entre ceux qui ne possédaient aucun pouvoir, baptisés les non-maj (l’équivalent d’un moldu en Europe), et les sorciers depuis la Révélation de 2005. Les deux groupes, loin de vivre en parfaite intégration comme on pouvait le voir en Europe, cohabitaient de manière pacifique : la tolérance était de mise entre eux et bien que les sorciers aient eu tendance à se replier sur leur communauté, il n’y avait aucune raison valable ni justifiée que des hostilités puissent naître entre les deux groupes.
On ne peut nier cependant que cette vie en marge de la société humaine de la part des sorciers n’ait pas nourri une certaine méfiance chez les non-maj : l’Autre, nanti de ses pouvoirs magiques et de capacités hors-normes pour le commun des mortels, représentait une chimère étrange qui faisait naître de nombreuses questions et curiosités. Mais du moment que cela ne perturbait pas la société en elle-même et ne dérangeait pas le quotidien des non-maj, ces derniers n’y voyaient aucune objection.
Si le pouvoir politique d’une manière générale restait aux mains des non-maj qui administraient le pays, une entité politique s’est peu à peu mise en place au point de devenir primordiale dans la plupart des états du Nord : les Autorités Sorcières, ou AS, constituées d’un groupe d’élus sorciers. Ces dernières prirent place en politique, commencèrent à faire entendre leur voix sur tel ou tel sujet susceptible de les intéresser, et peu à peu, les AS sont devenues des entités piliers des principaux gouvernements. Sans avoir la possibilité d’imposer une décision finale à un gouvernement, elles représentaient une part de la population électorale importante et pouvaient dès lors influencer des élections de manière pertinence.

En 2010-2011 :

Avec l’arrivée du virus et l’affolement général qui suivit au sein de la population de sorciers du Canada, le fossé et l’incompréhension qui existaient déjà entre les deux communautés, sorcières et non-maj, se sont renforcés de manière importante. Les décisions du gouvernement ont été contestées par les sorciers, qui se sont rebellés de manière violente : la méfiance d’autrefois est devenue colère puis haine dans chacune des deux communautés. Les sorciers n’ont pas supporté cette atteinte à leur liberté ni la crainte de vivre avec le virus sans pouvoir y échapper, et les non-maj ont subi de plein fouet les émeutes sanglantes : certains y ont perdu des proches, et beaucoup ont vu les images choquantes à la télévision, ce qui a fini de condamner les sorciers aux yeux de l’opinion publique. Le schisme de la société s’est agrandi encore plus quand la décision d’asservir les sorciers afin de réduire drastiquement leur liberté de mouvement a été mise en place : certains non-maj y ont vu une décision nécessaire vu l’ampleur du virus, d’autres y ont vu une punition méritée après les terribles émeutes.

Après 2011 :

La société ne connaît plus de schisme comme autrefois puisque désormais, les sorciers ont perdu leur statut de citoyens libres. Devenus esclaves, ‘appartenant’ à un non-maj, tatoués et numérotés comme des marchandises, ils n’ont plus de reconnaissance officielle et n’ont plus droit à la parole. La mise en place de ce système a été violente mais la plupart des sorciers étant désormais dénués de pouvoirs, ils sont devenus aussi inoffensifs que des non-maj communs, ce qui a permis leur capture et leur confinement. Pour ceux encore dotés de pouvoirs, la menace et le chantage ont été nécessaires, la confiscation des baguettes et des punitions de plus en plus sévères pour tout usage de la magie dans le but de se libérer et d’échapper à la loi mise en place. Les sorciers ne sont désormais plus libres et les non-maj se satisfont pleinement de ce nouvel ordre : plus d’émeutes, plus de violences et plus de risques liés à la liberté des sorciers.

Citation :


LE VIRUS : DESCRIPTION ET SYMPTOMES

Il existe deux souches du virus qui atteint uniquement le sang magique, et donc les sorciers. A savoir que l'origine de ce virus reste totalement inconnue : personne ne sait comment il est apparu au Canada ni pourquoi. Mais toujours est-il que les sorciers canadiens ont été les premiers touchés et même si pour l'instant les autorités ont réussi à le contenir à l'intérieur des frontières canadiennes, sa propagation est très rapide.
On ignore encore comment il se transmet, s'il s'agit de contacts physiques, dans l'air ambiant ou via l'eau : tout est donc à faire à propos de ce virus et les chercheurs se sont penchés sur la question avec un réel intérêt.


La première souche est le virus IV-168 :


Les premiers symptômes de la maladie s’apparentent à la grippe : malaises, fièvre, nausées, courbatures. Après quelques jours, 3 ou 4 maximum, l’individu atteint commence à avoir du mal à jeter des sorts simples, celui-ci mettant généralement en cause son état de faiblesse. Par la suite, une bonne semaine après, bien que l’individu reste faible, les symptômes disparaissent, mais il continue d’avoir des ratés avec sa magie. Au fur et à mesure que les semaines passent, de plus en plus de sorts (des plus complexes au plus simples) lui sont impossibles à exécuter. Il peut même avoir des rechutes de fièvres, qui durent un ou deux jours. Avec le temps, une corrélation entre les pics de fièvres et la contamination des proches sorciers s’est faite, même si les chiffres peuvent être trompeurs.
A ce jour, aucun sorcier touché n'a jamais récupéré ses pouvoirs : les individus atteints continuent d'avoir des rechutes avec fièvre et tremblements, mais leurs vies ne sont jamais en danger lors de ces moments. Les médicaments habituels, aspirines, paracétamol et autres produits pharmaceutiques agissent dans une moindre mesure et peuvent seulement atténuer légèrement les symptômes, mais en aucun cas les faire totalement disparaître. Ils ne s'effacent que lorsque la rechute prend fin. Certains scientifiques ont émis l'hypothèse que le virus s'auto-régénérait et fabriquerait de nouvelles souches destinées à remplacer celles qui étaient mortes lors de ces rechutes, mais rien n'a jamais été prouvé.


La deuxième souche est le virus IV-420 :

Cette variante de IV-168 se présente de la même manière, à ceci près que le sorcier semble se remettre complètement, les symptômes physiques et physiologiques disparaissant totalement. Aucune rechute n'est observée, toutefois son utilisation de la magie reste aléatoire, certains sorts pouvant fonctionner un jour, et ne pas réussir le lendemain. Sur le long terme, à la différence de IV-168 dont les atteints perdent définitivement la magie, ceux atteints de IV-420 gardent leur potentiel magique même s'il reste amoindri.
A savoir également que l'utilisation de la magie se révèle être particulièrement dangereuse pour ces sujets : les sorts lancés réagissent parfois de manière totalement inappropriée, voire décalée par rapport à ce qui était demandé. Certains ont vu un sort basique se transformer en Doloris sans raison apparente. Les sujets qui ont donc été atteints par l'IV-420 se méfient donc énormément de leur propre magie.


Une fois installés dans l'organisme, ces virus y restent à jamais : aucun antidote n'a encore été trouvé actuellement. Par contre, un individu atteint par la souche IV-168 ne pourra jamais être contaminé par la souche IV-420, et inversement.


Et un petit picspam fait par Wiise pour vous donner une bonne idée de l'ambiance du forum  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
oh my universal
Messages : 67
Date d'inscription : 21/09/2016
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: INCARCEREM VITAE Ϟ hp, virus affectant la magie, état d'urgence, canada, mature   Sam 1 Oct - 12:35

Nous avançons toujours à vitesse grand V et sommes particulièrement motivées pour faire vivre ce projet  Vous trouverez ci-dessous l'annexe concernant la nouvelle vie des sorciers au Canada de nos jours : elle se veut complète sans être trop longue, car nous avons conscience que les annexes à rallonge ont tendance à agacer les joueurs et ne sont pas forcément pertinentes quand on veut retrouver rapidement un point précis  Du coup nous avons opté pour l'ensemble du forum pour des annexes courtes, et nous mettons également en place un topic "Les Annexes pour les Nuls" qui résumera l'intégralité des annexes de façon très condensée et courte, avec des liens vers chaque annexe concernée si les joueurs désirent approfondir  
N'hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez, si quelque chose doit être rajouté ou non, et si le projet vous motive  
Nous allons commencer avec une petite équipe de membres déjà très soudés, dynamiques et enthousiastes, et vous serez les bienvenus dans l'aventure !

Enfin nous avons opté pour un design aux tons très clairs et épurés : nous sommes impatients (et surtout Wiise qui se démène avec le code ^^) de voir ce que vous en penserez !  

Etre un sorcier au Canada a écrit:

Etre un sorcier et n'être désormais plus que cela.

Au Canada, la quasi-totalité de la population sorcière a été contaminée par le virus IV-168, que ce soit par la souche 168 ou la souche 420. Extrêmement toxique pour le sang magique, ce virus annihile les pouvoirs magiques ou les rend tellement instables qu'ils en deviennent beaucoup trop dangereux à utiliser, que ce soit pour le lanceur de sort ou son proche entourage. Sans affirmer cependant que la magie est en passe de disparaître au Canada, la situation s'en approche et les conséquences ont été telles que les autorités sorcières extérieures et étrangères ont sévi en espérant ne pas être touchées à leur tour.
Une quarantaine sévère et extrêmement stricte a été imposée au Canada afin de canaliser la propagation du virus et afin de renforcer cet état, le Gouvernement canadien a pris des mesures extrêmes visant à la suppression pure et simple de la liberté des sorciers.

De nos jours au Canada, l'ensemble de la communauté sorcière est donc réduite en esclavage et s'il existe de très rares exceptions, elles subissent pourtant le joug nouveau d'une manière ou d'une autre.

- LA MAGIE -

Suite au Virus IV-168, elle a quasiment disparu du territoire canadien. Certains sorciers ont vu leurs pouvoirs disparaître, d'autres devenir tellement instables qu'ils étaient trop dangereux pour être utilisés.
Un sorcier vit donc de plein fouet l'une des deux situations : soit il souffre de cette perte, soit a peur de lui-même et des conséquences d'une magie qu'il ne contrôle plus.
Les baguettes magiques ont toutes été confisquées sans exception lorsque le Gouvernement a voté en faveur de l'esclavage, et désormais privés du seul canalisateur de magie dont ils disposaient, la plupart des sorciers en sont réduits à ne plus pouvoir pratiquer la magie, avant d'être à leur tour touchés par le virus.



- LA SERVITUDE -

Il existe deux catégories de sorciers actuellement, dont l'une est la plus répandue actuellement, à savoir les sorciers réduits au rang d'esclaves modernes au sein même de la société canadienne.
Un sorcier n'a plus aucun statut de citoyen aux yeux de la loi canadienne, permettant ainsi de justifier certains traitements ou abus qui ont été réalisés, notamment par l'Armée. Devenus simples marchandises ou 'biens commerciaux', les sorciers appartiennent corps et âme à leur maître non-maj, et exclusivement non-maj : en aucun cas un sorcier libre ne pourra prétendre posséder un esclave !
Les non-maj ont tous les droits sur eux et aucune contestation, critique ou remontrance publique ne pourra leur être faite quant à la façon dont ils traitent leurs esclaves.
Un sorcier vit donc généralement sous le même toit que son maître non-maj, possède une puce GPS sous la peau afin de le localiser le plus rapidement possible en cas de fuite (pour éviter toute sortie du territoire) et dépend entièrement de ce dernier pour tout ce qui concerne habillage, nourriture et logement.

Travail :
Si au début cela était réellement mal vu et qu'on a craint pour la sécurité de tous, les moeurs ont tendance à s'assouplir et certains non-maj laissent désormais leurs esclaves libres d'aller travailler : le choix du travail revient entièrement au maître ainsi que le salaire que le sorcier gagnera, mais l'esclave possède une semi-liberté durant ces instants et une vie sociale plus riche que s'il restait enfermé chez son maître. Il reste rare cependant de voir des entreprises entières s'équiper de sorciers comme main-d'oeuvre : bien que celle-ci soit moins chère, les mesures de sécurité qui doivent être prises en compte afin de s'assurer que les sorciers ne s'échapperont pas, ainsi que la difficulté de la paperasse administrative mise en place par le gouvernement actuel afin de protéger le travail des non-maj restent des obstacles majeurs.

Enfin il existe des sorciers qui ont pu rester libres même s'ils sont rares et généralement mis de côté par rapport à la société non-maj qui ne les accepte pas en son sein ; en échange d'une personne de leur famille, frère, soeur, enfant ou même conjoint, ces personnes ont obtenu une dérogation spéciale pour eux-même et leur très proche entourage. La personne prise en 'otage' était réduite au rang d'esclave comme le reste de la population sorcière, garantissant ainsi un moyen de pression si jamais la famille en question désirait s'enfuir du Canada. De fortes sommes d'argent sont également entrées en jeu : le Gouvernement en a profité pour renflouer ses caisses et de rares familles sorcières ont ainsi échappé à l'humiliation ultime, même si leur condition n'est guère plus enviable.
En général, mises au ban de la société, elles sont très mal considérées, vivent en paria aussi bien pour les non-maj qui les méprisent que pour leurs pairs sorciers qui les haïssent pour ce qu'elles ont osé faire en échange d'une liberté misérable. Il est très rare que ces personnes occupent des postes importants et ont été destituées de la plupart des postes à responsabilité qu'elles auraient pu occuper. Elles ne sont pas équipées comme le reste des sorciers de puces GPS mais savent parfaitement ce qui attend l'otage laissé derrière elles si jamais l'idée de partir les prenait.
On a noté que ces familles avaient tendance à se regrouper dans le même quartier, comme si la proximité des autres sorciers leur permettait de tenir face à la pression extérieure.



- LA LOI -

Article I du Nouveau Règlement en place concernant la condition sorcière au sein des frontières du territoire Canadien. Un individu doté de magie, qu'il soit né sorcier ou le soit devenu suite à l'évolution de son sang, ne pourra en aucun cas prétendre au statut de Citoyen canadien et obtiendra un nouveau statut, dit de Sorcier canadien. Ce statut l'autorise à vivre sur le territoire canadien à l'expresse condition qu'il possède un Citoyen référent au sang libéré de toute magie, individu qui aura tout droit et tout pouvoir sur ledit individu sorcier.
Article I, alinéa 3 du Nouveau Règlement en place concernant la condition sorcière au sein des frontières du territoire Canadien. Un Citoyen référent canadien est un individu au sang libéré de toute magie : il pourra prétendre aux droits de propriété, de liberté et d'expression qui sont reconnus à tout individu libre.
Article II du Nouveau Règlement en place concernant la condition sorcière au sein des frontières du territoire Canadien. En vertu de sa condition de Sorcier canadien, tout individu doté de sang magique dépendra entièrement de son maître Citoyen pour toutes les questions d'habillage, nourriture et logement. Aucune facture, aucune taxe ou impôt ne pourra être réclamé à un Sorcier canadien et devra obligatoirement être adressée, si le besoin s'avère démontré, à son Citoyen référent.  
Article III du Nouveau Règlement en place concernant la condition sorcière au sein des frontières du territoire Canadien. Tout individu doté de magie qui ne serait pas soumis au statut de Sorcier canadien, suite à différents arrangements convenus entre lui-même et la mairie de sa circonscription, sera par extension détenteur du statut de Sorcier Libre canadien. Il conservera son droit à la liberté pour lui et ses plus proches parents.
Article IV du Nouveau Règlement en place concernant la condition sorcière au sein des frontières du territoire Canadien. En aucun cas un Citoyen canadien ne peut prétendre posséder la vie d'un Sorcier canadien. Celle-ci reste inaliénable et tout geste conduisant à la mort du Sorcier canadien sera passible d'une peine sévère, allant de 3 à 10 ans d'emprisonnement et d'une amende importante.


- LES AUTORITES SORCIERES -

Au vu des nouvelles lois en vigueur, les Autorités sorcières canadiennes ont été dissoutes et leurs membres, à moins d'avoir réussi à conserver leur liberté, ont tous été réduits en esclavage. Elles se sont battues jusqu'au bout pour sauver les sorciers du Canada, sans réellement y parvenir, et beaucoup de non-maj les considèrent comme étant à l'origine de la plupart des émeutes de 2011.
Il faut savoir qu'actuellement, les sorciers libres réclament le renouveau et la création d'Autorités sorcières pour le Canada, mais leurs voix sont loin d'être entendues par le Gouvernement.

A l'extérieur du Canada, ces Autorités Sorcières sont extrêmement réputées : elles forment l'élite politicienne des populations sorcières et ont de plus en plus d'influence au sein des gouvernements non-maj et moldus en Europe. Elles sont les principales responsables du sort actuel des sorciers canadiens.
Leurs membres sont élus par les populations sorcières au sein de chaque pays, et représentent leurs voix lors des grandes élections.


- ETRANGERS AND CO -  


Bien qu'un sorcier étranger n'aurait aucune raison de venir au Canada, de peur d'être contaminé par le virus qui se cantonne actuellement à ce pays, il peut y avoir quelques exceptions : la plus courante et qui a tendance à se développer de plus en plus même si elle reste tue par les AS des autres pays, consiste au bannissement d'un sorcier jugé coupable en son pays, et extradé vers le Canada. Non seulement les AS s'assurent ainsi qu'il perde ses pouvoirs, puisqu'il sera exposé au virus, mais également sa liberté puisqu'une fois qu'un sorcier entre sur le territoire canadien, il lui est quasiment impossible d'en ressortir.
Dès qu'il sera repéré par les autorités canadiennes, il sera attrapé, pucé puis après une étude rapide de sa situation, confié à une entreprise de vente de sorciers canadiens.


- LA VENTE -

Il n'existe qu'un seul moyen actuel d'obtenir un Sorcier canadien comme esclave : il faut passer par une Entreprise dédiée à la vente de cette marchandise très spéciale.
Ces entreprises ont vu le jour au moment où l'esclavage a été légalisé : le Gouvernement leur donne un Autorisation Officielle afin de traiter ces ventes et de garder les esclaves entretemps. Cette AO leur permet ainsi légalement de détenir des Certificats de Propriété qu'ils peuvent ensuite céder à un tiers, en échange d'argent, de service ou de toute autre forme de troc.
Voyant là un nouveau marché juteux, ces Entreprises ont fleuri après le vote de la Loi officielle, et des AO ont été délivrées assez rapidement afin de permettre un équilibre de la situation rapide pour l'ensemble de la population.
Ces entreprises dépendent entièrement de la conception et du point de vue de leur propriétaire : les AO sont délivrées uniquement après un examen approfondi de la fiabilité judiciaire et morale de la personne qui les demande, afin de garantir une certaine sécurité pour les futurs acheteurs et consommateurs.
Les entreprises les plus 'luxueuses' prennent le temps d'éduquer leurs esclaves et ne les vendent jamais sans assurer une certaine garantie aux futurs propriétaires : ce sont ces esclaves-là qui sont les plus chers. Mais certains directeurs se moquent éperdument de la qualité de la marchandise et vendent leurs esclaves tels quels : tout dépend réellement de l'implication du Directeur de l'entreprise par rapport à ses clients.

Dans le cadre d'une vente entre particuliers, autorisée par la loi, elle ne s'établit officiellement que lorsque les Certificats de propriété sont échangés. Certificats qui en général ont été donnés avec l'esclave au moment où le premier maître l'a acheté dans une Entreprise officielle.

Avec le temps, la plupart des non-maj ont adopté le terme de "caveau" pour désigner ces entreprises, mais cela reste officieux et n'a aucune valeur juridique réelle.


A savoir : les esclaves considérés comme trop 'dangereux' ou trop 'rebelles', ou ayant pu causer de sérieux dégâts ou accidents sont revendus à l'armée. Là-bas, ils sont utilisés soit comme cobayes, soit comme 'larbins', et personne ne leur fait de cadeau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
oh my universal
Messages : 67
Date d'inscription : 21/09/2016
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: INCARCEREM VITAE Ϟ hp, virus affectant la magie, état d'urgence, canada, mature   Sam 22 Oct - 15:56

Le forum est vraiment bien avancé, on a quasiment tous les textes administratifs et la plupart des annexes rédigées : le design est superbe et Wiise s'amuse à nous mettre plein de petits détails sympas qui donnent un aspect réellement moderne au forum. On a hâte de vous y voir !

En attendant voici l'annexe concernant le sous-groupe The Obvious, le journal qui sera mis en place au sein du forum et offrira un certain dynamisme aux rp et à la vie hrp des membres : toutes les annexes des groupes et sous-groupe seront probablement présentées de la même manière.
Comme d'habitude, venez nous dire ce que vous en pensez, si cela vous donne envie de jouer dans ce sous-groupe et si la dynamique hrp que nous essayons de mettre en place vous plaît !

Citation :
Description

The Obvious est le quotidien papier le plus lu au Canada, surtout depuis les émeutes de 2011 où ses journalistes se sont particulièrement illustrés et se sont montrés engagés dans les combats.
Journal indépendant, n'obéissant ni au Gouvernement ni à l'Armée, il s'est fait de sa liberté une preuve de pertinence et d'objectivité, clamant haut et fort que si un canadien désirait lire la vérité, il ne pourrait la trouver que dans The Obvious. On remarque d'ailleurs que ses articles peuvent attaquer aussi bien l'armée que le gouvernement et que cette promesse semble être bel et bien réelle.
Tiré à plus de 20 millions d'exemplaires chaque jour, il connaît un succès croissant même si les ventes papiers ont diminué au profit des versions numériques, très prisées surtout par les jeunes. Toute une branche du journal a d'ailleurs été entièrement dédiée à la version numérique, et se montre particulièrement dynamique, envoyant régulièrement des tweet et autres gadgets décrivant l'information en direct.
Depuis des années, le gouvernement enrage à l'idée que The Obvious soit aussi indépendant, car ses journalistes constituent une véritable épine dans son talon et ont souvent été de véritables obstacles à la mise en place de lois. Capable comme peu de médias d'orienter les pensées de ses lecteurs, The Obvious l'utilise de manière discrète et subtile et on est à même de se demander parfois quel est le but réel de son rédacteur en chef.

Les postes au sein du journal

Au sein des locaux du journal :
- Rédacteur en chef : c'est lui qui dirige le journal, décide du budget alloué à chaque article, du sujet traité dans chaque parution et les 'angles' à aborder.
¤ Nom du membre

- Journaliste : mobile, doté d'une grande culture générale et d'une bonne plume, il obtient les informations de ses indicateurs et les vérifie en profondeur avant de les rédiger. Certains journalistes ont des spécificités qui leur sont propres : ils peuvent soit se concentrer sur l'actu people par exemple, la page sport, la page politique, les news étrangères... etc
¤ Noms des membres (+ spécialité si besoin)

- Reporter photographe : il fournit les clichés qui illustreront les articles, et se doit bien souvent d'être le premier journaliste arrivé sur les lieux de l'évènement à relater.
¤ Noms des membres

- Stagiaires : apprenti journaliste, il aide les journalistes dans leurs enquêtes et peut à l'occasion rédiger quelques articles 'mineurs' pour le journal.
¤ Noms des membres

- Rédacteur en chef version numérique : il gère la mise en page de la version numérique (souvent différente), les différentes publicités à y intégrer ainsi que le contenu du site web du journal. Il est entouré par deux collaborateurs qui ont la double casquette de journalistes et de gestionnaire de page web. Ce sont eux qui envoient les tweets et autre flash infos spéciaux.
¤ Rédacteur en chef
¤ Collaborateurs


- Opérateurs numériques : ils gèrent la version numérique et passent beaucoup de leur temps à transférer les articles version papier sur le site web du journal. Ils ont de fortes compétences dans le domaine informatique et gèrent également les abonnements.
¤ Noms des membres

- Administration : comme toute entreprise, le journal possède son lot de paperasse. Au sein de ce bureau se trouvent notamment le comptable et l'adjoint à la communication.
¤ Noms des membres

Extérieurs au journal :
- Pigistes : journalistes indépendants qui sont payés à l'article, ils vendent leurs écrits au journal et gardent une liberté totale sur le choix de leurs sujets.
¤ Noms des membres

- Photographes indépendants : lorsqu'ils ont pris LA bonne photo susceptible de faire la Une, ils viennent la vendre au journal qui bénéficie d'un budget pour ces clichés. Ils sont en concurrence directe avec les reporters photographes du journal, ce qui cause quelquefois quelques tensions.
¤ Noms des membres

Je désire jouer un journaliste, à quoi dois-je m'attendre ?

En tant que journaliste, vous pouvez vous attendre à être automatiquement contactés lors des events et missions qui seront 'publiques' par le staff d'IV, qui vous demandera si vous désirez ou non couvrir l'évènement. A partir de là, vous pourrez rédiger un court article une fois l'event/mission fini sur ce qu'il s'est passé et sur les quelques 'héros' dont il faudra retenir le nom à l'avenir. Rien de dramatique rassurez-vous : 200 mots pourront largement suffire la plupart du temps, plus si vous vous sentez inspirés. Et évidemment, vous aurez la possibilité de participer vous-même à l'event si vous le désirez : une fonction n'efface pas l'autre. Nous rappelons que ces participations seront volontaires : en aucun cas le staff d'IV ne vous obligera jamais à écrire un article, rassurez-vous !
Chaque article rapporte un nombre conséquent de points rp, et une mise en valeur de votre nom : plus vous écrirez d'articles, plus vous serez connu au sein du gouvernement, de la société et de l'armée, et plus vous risquez d'être contacté par les leaders de ces groupes. A vous de voir si vous avez de l'ambition ou non !

En-dehors des event/missions, bien évidemment, si vous avez stalké un rp qui se passe dans un lieu public et désirez écrire un article dessus (parce qu'il y a matière ou que vous savez narrer l'évènement de manière à le rendre attractif pour les lecteurs) là aussi l'article sera accepté et vous fera gagner des points ! Rendez-vous compte du formidable pouvoir que vous aurez : vous allez mettre en valeur certains personnages, rendre leurs noms publics et ainsi vous gagner soit des amis, soit des ennemis. Autant vous dire que vous allez devenir un personnage à suivre ! A vous de jouer finement pour aller récolter quelques potins croustillants !

Un topic tout entier sera consacré aux articles du journal, avec un code précis qui permettra d'offrir une jolie présentation à vos lecteurs. N'hésitez pas à poster autant que vous le voulez, la section est à vous et c'est aux membres du journal de la faire vivre (même si parfois, le staff se permettra d'ajouter quelques articles au gré de ses envies).
En tant que journaliste, vous êtes totalement libres d'écrire ce que vous voulez et surtout d'avoir l'opinion que vous voulez : votre personnage déteste le gouvernement ? Faites-vous plaisir et massacrez ses idées dans vos articles ! Votre personnage est pro-esclavage ? A vous de faire quelques articles qui feront penser à vos lecteurs que les sorciers sont les seuls responsables des émeutes et qu'il en va de la sécurité nationale de les garder sous ce statut spécial ! Vous avez là un sacré pouvoir pour orienter l'opinion publique, n'hésitez pas à vous en servir et faites-vous plaisir avant tout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
modératrice
Messages : 375
Age : 23
Date d'inscription : 09/07/2016
Localisation : Montréal

MessageSujet: Re: INCARCEREM VITAE Ϟ hp, virus affectant la magie, état d'urgence, canada, mature   Jeu 24 Nov - 14:18

Coucou! Comment ça se passe? Si c'est toujours d'actualité je vais revenir pour mettre mes commentaires en forme (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

INCARCEREM VITAE Ϟ hp, virus affectant la magie, état d'urgence, canada, mature

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CURRICULUM VITAE FORMALISTE
» FACEBOOK...VIRUS
» Attention au virus OBAMA
» Une ecole de magie.
» Le vaccin tue dans l'US Navy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OH MY RPG! :: OH MY HELP ! :: Les projets en évolution-